AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Sam 29 Jan - 14:36

Auteur: maddidine
Rating: 18 +
Genre: yaoï
Couple: Yamamoto Yusuke et Seto Koji
Résumé: quand l'amour de l'autre devient une drogue...comment en arriver là?
Disclaimer: les acteurs ne m'appartiennent pas, seule mon imagination les ayant fait croiser ma route m'appartient
Notes de l'auteur: Maëlig, une amie tout comme moi fan de ces deux acteurs, et moi, avons remarqué que pendant le discours de Koji à la fin du tournage de tumbling, ce dernier avait buté sur le mot "tomodachi", et nous nous sommes demandé "et si c'était parce qu'ils sont plus que de simples amis?". Maëlig aimant bien mon style d'écriture, me demande depuis si je peux en faire une fanfic. Et enfin, pour la première fois, j'ose passer de la lecture à la plume, voici donc ma première fanfic, soyez indulgents, mais les conseils sont les bienvenus. Bonne lecture!




A love story

Chapitre 1
[b]

Yusuke plaqua Koji contre le mur de la chambre, avec fougue et passion. Il n'en pouvait plus de se retenir de parcourir ce corps qu'il connaissait dans les moindres détails depuis tant d'heures. Il avait en effet accompagné son « ami » à un shooting, le regardant tout l'après-midi prendre diverses poses, aguicheuses, mignonnes, provocatrices, frustré de ne pouvoir l'approcher pour mettre à exécution toutes les idées dépravées qui lui traversaient l'esprit. Mais cette nuit, ce corps était à lui, et il ne se priverait pas. Il le maintenait toujours au mur par les épaules, peut-être pour maintenir son désir en lui, afin de faire durer le plaisir de ces instants qui se faisaient trop rares à son goût. Puis, après avoir fixé Koji dans les yeux un long moment, il approcha son visage du sien, lécha délicatement ses lèvres, avant de les mordiller sensuellement. Il posa un tendre baiser sur les lèvres si douces de son amant, avant de se frayer un passage jusqu'à la langue de l'autre, qui ne se fit pas prier. Il aimait tant le goût fruité de la bouche de Koji, caresser sa langue, d'abord doucement, puis dans un déchaînement de passion, la chaleur commençant déjà à se faire sentir au creux de ses reins. Il se décida alors à passer sa main droite sous le tee-shirt de Koji, afin de lui caresser le torse, et avec sa main gauche, l'attira tout contre lui, et passa sa main dans son dos, la faisant danser le long de la colonne vertébrale de Koji, sachant très bien que cette zone était particulièrement sensible chez lui, et il gémit pour la première fois de la soirée. Koji s'agrippa alors plus fermement au dos de Yusuke pour ne pas chanceler. Les deux n'en pouvaient déjà plus de cette barrière de vêtements qui les empêchait de se toucher à leur guise, et leurs tee-shirt respectifs ne tardèrent pas à rejoindre le sol. Ils s'étreignirent un peu plus fort, Yusuke caressant le dos de plus en plus frissonnant de son partenaire, celui-ci léchant sensuellement la clavicule de Yusuke, qui gémit fortement.
Ainsi positionnés, ils sentaient parfaitement leurs érections respectives oppressées par les jeans. Koji prit l'initiative, partant d'un baiser précipité avec Yusuke, pour descendre ensuite par petits baisers éparpillés le long de son torse, avant de déboutonner le jean et de faire glisser lentement la fermeture éclair, pour le simple plaisir d'entendre encore les gémissements d'impatience de son amant. Il fit ensuite descendre d'une traite le pantalon et le boxer de Yusuke, avant de légèrement caresser son membre fortement endurci. Puis il remonta, embrassant à nouveau son torse un peu partout, avant de se scotcher à la bouche de Yusuke, lui faisant ravaler un gémissement de plaisir intense quand il caressa plus intensément le membre durci de ce dernier. Yusuke mit fin au baiser, pour pouvoir briser la dernière barrière entre leurs corps bouillants qu'était le jean de Koji. Il lui lécha le torse, puis enleva le jean et le caleçon de Koji avec impatience, et laissa sa langue descendre encore, pour atteindre son sexe, le léchant tout du long, jusqu'au gland. Puis il fit de même que son partenaire un peu plus tôt, remontant jusqu'à la bouche de celui-ci.
Koji se jeta alors dans les bras de Yusuke, appuyant leurs érections l'une contre l'autre, afin que Yusuke le porte jusqu'au lit. Ce dernier posa Koji délicatement sur les draps blancs, avant de le regarder, et comprit que tout comme lui, Koji n'en pouvait plus. Il continua donc ses baisers et ses caresses de la main gauche, tandis qu'il préparait Koji à la pénétration de la main droite. Quand il estima qu'il l'avait suffisamment préparé, il s'insinua délicatement en lui, puis commença de lents va-et-viens dans son corps. Il aimait posséder Koji, être en lui, sentir son corps bouillant sous le sien, entendre son amant ne pas retenir ses gémissements. Sentant que le moment de venir approchait, Yusuke accentua la puissance de ses coups de rein, accentuant par là même les gémissements de Koji, y mêlant les siens.
Puis, dans un long râle, Koji se libéra, et il en fut de même pour Yusuke quelques coups de rein après. Il s'allongea près de Koji, haletant, ruisselant de sueur, et déposa un tendre baiser sur les lèvres douces de celui qu'il aimait tant.
Les deux amants furent vite happés par le sommeil, et Koji s'endormit dans les bras de Yusuke, avec seulement un léger drap sur eux, tant leurs corps étaient encore chauds de leurs ébats.
Koji fut le premier à se réveiller, blotti dans les bras de Yusuke, comme lorsqu'il s'était couché. Il aimait entendre la respiration lente et sereine de son amant quand il dormait, lui faisant penser à celle d'un enfant paisible. Décidément, il ne pouvait désormais plus se passer de lui, de son cœur, de son corps, ce corps dont il connaissait les moindres détails, les moindres courbes, les points les plus sensibles, ou encore les endroits les plus doux.
Il l'aimait, c'était certain, et plus qu'il n'avait encore jamais aimé. Mais quand cela avait-il commencé? Quand avait-il compris ses sentiments pour Yusuke? Tout cela avait commencé par de l'amitié, enfin, il lui semblait, car peut-être celle-ci marquait-elle à l'époque la dissimulation de ses sentiments. Mais pour comprendre tout cela, il faut remonter quelques années auparavant, au moment de leur rencontre, anodine, banale pour deux acteurs, sur le tournage du drama Atashinchi no danshi...


Dernière édition par maddidine le Ven 4 Fév - 12:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooru
Schriftsteller ♥
avatar

Féminin Messages : 1507
Date d'inscription : 29/01/2010
Localisation : ~
Age : 24

En savoir plus
Pairings yaoi préférés: JongKey, DooSeob, Alvin ♥
Dédicace:
Je suis fan de: J.

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Sam 29 Jan - 16:07

    Alors là je vais faire dans le pas constructif et dans le nul mais j'aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaime ♥___♥
    Le couple est génial en plus ♥
    Il a buté sur le mot ami ? Mouahaha, y a de quoi avoir des idées yaoi avec ça ! *w*
    J'apprécie énormément le début que tu nous fais, c'est-à-dire que tu ne nous fais pas un début de fiction "classique", on rentre directement dans l'action et quelle action, pfiou ! J'aime beaucoup ce que tu fais et j'ai pas vraiment repéré de "défauts" ou quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sempiternam.skyrock.com
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Sam 29 Jan - 16:30

Merci beaucoup, ton commentaire me fait très plaisir, pour mon début de premier yaoi, ça me motive! Encore merci de m'avoir lue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Sam 29 Jan - 17:45

Chapitre 2


Début 2009. Seto Koji commence à se frayer un chemin dans le monde des acteurs de dramas, principalement connu pour son rôle dans Kamen rider kiva, l'ayant fait devenir chanteur de tetra-fang le temps d'un album pour la BO du drama. Bouille kawaï, regard angélique, il a tout pour réussir. Yamamoto Yusuke commence à s'imposer par l'éclectisme de son jeu d'acteur, enchaînant les rôles, de Kamen rider Kabuto à Rescue, en passant par Hanazakari no kimitachi e ou encore Puzzle. Quelle joie alors pour les fans d'apprendre que deux des grands chouchous du petit écran seront tous deux dans le drama Atashinchi no danshi, l'intérêt grandissant dans l'attente de la fin du tournage et du début de la diffusion.
Mais ce que les fans ignorent, c'est l'envers des coulisses de ce monde qu'ils idolâtrent. Deux acteurs peuvent sembler en harmonie en public, pour l'image, mais se haïr en réalité. Des histoires d'amour secrètes peuvent naître, des coups de gueule et règlements de compte peuvent éclater. Ainsi, personne ne sait rien de l'existence du couple Yusuke / Koji, une simple amitié liant les deux acteurs aux yeux du monde. Et pourtant, c'est par le biais de ce premier drama les mettant sur la même affiche que les deux jeunes hommes se sont rencontrés...

Koji était stressé. Le tournage commençait aujourd'hui, il allait enfin rencontrer ce fameux Yamamoto dont tout le monde parlait. Il avait plus d'expérience que lui, avait participé à plus d'émissions, avait plus de fans. Décidément, il se sentait d'un coup tout petit. Les autres acteurs ne l'intimidaient pas tellement, juste lui. Il était tellement perdu dans ses pensées qu'il ne faisait pas vraiment attention à ce qui l'entourait, et alors qu'il se dirigeait vers le plateau, il rentra de plein fouet dans ce qui lui sembla être quelqu'un, l'autre masse ayant émis un léger « itai! ».
« Sumimasen! Ano... Je ne regardais pas et... commença à balbutier Koji
C'est pas grave, je regardais pas trop non plus où j'allais, répondit l'autre en se relevant précipitamment. Oh! Tu serais pas Seto Koji, par hasard?
Si, répondit l'autre qui n'avait toujours pas osé relever la tête.
Yoroshiku, content de travailler avec toi!
Nani?! »

Koji releva enfin la tête, réalisant qu'il venait de shooter Yamamoto Yusuke, qui lui faisait pourtant un immense sourire. Ce dernier lui tapota l'épaule avant d'avancer aux côtés de Koji, afin qu'ils ne soient pas en retard. Et il lui parlait, comme s'ils étaient de vieux amis se connaissant depuis des années, toujours en souriant, ou en faisant des mimiques bizarres pour illustrer ses propos. Les rumeurs qui avaient accru son stress étaient donc vraies: en plus d'être un brillant acteur, c'était quelqu'un de naturel et sympathique, tandis que Koji était plutôt timide.

**

Désormais assis dans le lit, Koji sourit et ricana en y repensant. Il est vrai que cette rencontre avait été pour le moins originale: renverser son futur petit-ami, paniquer à l'idée de le rencontrer, ce n'est pas commun. Il se remémorait cette conversation, leur première, Yusuke lui ayant avoué plus tard qu'il avait senti Koji tendu lors de leur rencontre, et ayant décidé de discuter naturellement pour détendre l'atmosphère et pour que l'ambiance ne soit pas pesante sur le plateau.
Koji tourna son regard vers son bel amant toujours endormi profondément. C'est fou à quel point Yusuke l'avait changé! En repensant à sa timidité des premiers jours de tournage, il se dit qu'il avait parcouru du chemin depuis. A l'époque, si on lui avait dit qu'il serait accroc au grand brun dont il partageait la couche, il se serait offusqué: lui, gay? Jamais! Il aimait bien trop l'anatomie féminine, même s'il avait peu d'expérience dans le domaine, sa timidité l'empêchant d'aller plus loin. Oui, à l'époque, il était heureux simplement de côtoyer quelqu'un d'aussi charismatique que Yusuke. Il l'admirait vraiment.
Koji fut parcouru de légers frissons. Éloigné du corps de son amant, il avait froid. Il se leva pour enfiler un pantalon et un pull, avant de se recroqueviller sur lui-même sur le bord du lit. Le parfum des souvenirs embaumait la pièce, et dans une sorte de léthargie, Koji se laissa emporter par la vague des souvenirs, dont l'écume venait se déposer à ses pieds.

**

Le tournage de Atashinchi no danshi était terminé, ainsi que la promotion. Seto Koji avait été marqué à vie par ces trois mois qu'il venait de vivre. Il avait fait un bond en avant dans sa carrière, et à l'aide de Yusuke, il avait gagné en assurance, ce qui avait accru le nombre de ses fans. Ce dernier était d'ailleurs désormais son ami.
Yusuke appréciait Koji, se sentant un peu comme un senpaï pour lui. Il savait qu'il avait du potentiel, qu'il pouvait réussir dans le métier, et il voulait l'aider, tout comme on l'avait aidé lui. Et puis, sans vraiment comprendre pourquoi, il voulait voir Koji sourire, de ce sourire d'enfant insouciant qui fait crier les fans, craquer les groupies. Car c'était avec ce sourire que Koji était lui-même et que les gens l'appréciaient.
Mais ils avaient beau être amis, ils ne pouvaient pas vraiment se voir, chacun ayant un emploi du temps bien rempli, entre shooting, nouveaux tournages et émissions télé. Chacun en parut d'abord affecté, puis le temps effaçant rapidement les blessures, et leur vie avançant à un train d'enfer, c'est à peine s'ils s'envoyaient un mail par semaine pour prendre des nouvelles. Jusqu'à ce fameux jour.
Rinne no ame, 21e prix Fuji TV. Acteurs principaux: Yamamoto Yusuke / Seto Koji. Ils furent une seconde fois réunis sur la même affiche.
Quand Yusuke avait appris qu'il jouerait aux côtés de Koji, il avait souri, ne contenant pas son immense joie. Pourquoi était-il si heureux? Il n'en savait rien. Il était heureux, tout simplement. Pourquoi chercher plus loin?
Quand Koji avait appris qu'il jouerait aux côtés de Yusuke, une boule lui avait noué l'estomac. Pourquoi? Il ne savait pas. Il allait pourtant revoir son ami, qu'il n'avait pas vraiment vu depuis plusieurs mois. Mais à cette idée, il angoissait comme un môme qui change d'école en pleine année scolaire, ayant peur de faire face aux visages qu'il va découvrir.

**

Koji resserra un peu plus sa position, repensant à son sentiment de l'époque. L'aimait-il déjà? S'en voulait-il simplement de ne pas vraiment avoir entretenu leur amitié, ayant peur de ce que Yusuke penserait de lui? Mais le jour où ils s'étaient retrouvés de nouveau sur le même plateau, Yusuke n'avait pas manifesté de colère ni de haine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Dim 30 Jan - 15:07

Chapitre 3

Yusuke était en retard, il devait se dépêcher de rejoindre le plateau. Il était tellement excité à l'idée de commencer le tournage de Rinne no ame, qu'il avait mis des heures à s'endormir. Résultat: il n'avait pas entendu le réveil sonner. Et bam! Il venait de foncer dans une personne, qu'il n'avait pas vue en tournant précipitamment dans le couloir.
« Sumimasen! S'exclama Yusuke.
C'est pas grave, au moins, ça va me réveiller, répondit l'autre.
Oh! Koji! Ça faisait un bail! Content de te revoir! S'exclama Yusuke, tout sourire. Ben c'est quoi cette tête? On dirait que tu viens de voir un fantôme! »

Koji était blême. Lors de leur rencontre, il lui avait foncé dedans, lors de leurs retrouvailles, c'était lui qui le shootait. Il aurait aimé rire en y pensant, mais il était trop étonné par le sourire de Yusuke, qui n'avait pas du tout l'air de lui en vouloir. Au contraire, il avait l'air heureux, et sans vraiment comprendre comment ni pourquoi, cela rendit Koji également heureux, et le nœud qui lui serrait l'estomac se dissipa en partie.
Yusuke avait complètement oublié qu'ils étaient tous deux en retard, trop heureux d'être littéralement tombé sur son ami avant d'arriver sur le plateau. Ils allaient pouvoir discuter en chemin, il allait pouvoir lui demander ce qu'il devenait. Koji lui sourit timidement, comme si on venait de lui ôter un terrible poids des épaules, et ils avancèrent tranquillement pour aller travailler, tout en discutant comme larrons en foire.

Le tournage avançait à grands pas, ne s'agissant que d'un SP. A mesure que le temps passait, Koji sentait la boule de son estomac grandir à nouveau, jusqu'à en devenir omniprésente. Il dormait à peine, ne mangeait presque plus, tant il angoissait. Mais pourquoi? Il ne savait pas, et c'est justement cela qui accentuait son angoisse. Il se doutait juste que cela avait un lien avec Yusuke. C'était l'intuition, ou peut-être simplement parce qu'à chaque fois qu'il le voyait sourire, la boule lui retournait l'estomac. A chaque fois qu'il devait lui prendre la main ou être dans ses bras pour le tournage, son cœur battait la chamade. A chaque fois qu'il le voyait rire avec une maquilleuse, son cœur lui faisait mal à en crever. Chaque fois qu'il entendait le mot « ami » quand on parlait de lui et Yusuke, une douleur immense s'emparait de lui. Il avait sûrement en réalité compris depuis longtemps ce qu'il se passait, mais ne voulait pas se l'avouer. Yusuke était un mec, comme dans le mot « mec », et deux mecs ensemble, non, ce n'était pour lui pas concevable. Et puis, s'il admettait ses sentiments, il aurait encore plus de mal à cacher son état, et il n'oserait plus regarder Yusuke en face. Déjà que ce dernier le trouvait pâle et un peu amaigri, et qu'il répondait sans cesse qu'il devait arrêter de s'imaginer n'importe quoi, car il était en pleine forme, si en plus il se mettait à l'éviter clairement, qu'adviendrait-il?
Mais ce qui devait finir par arriver arriva: la fin du tournage approchait à grands pas, et Koji flippait à l'idée de ne plus revoir à nouveau Yusuke, et il devait bien désormais s'avouer ses sentiments. Il était amoureux de son ami. Tout était fini. Il ne pourrait plus le regarder en face, il allait devoir renoncer à son amitié, continuer d'avancer seul, et laisser son cœur meurtri crever en paix. Pourquoi avait-il dû tout gâcher en tombant amoureux de lui? Mais ce n'était pas entièrement sa faute, se disait-il pour se déculpabiliser. Yusuke n'avait qu'à pas avoir un si beau sourire, être si gentil, si attentionné envers lui. Il n'avait qu'à pas rayonner d'une aura intense et troublante. Il n'avait qu'à pas avoir un regard si expressif et de beaux yeux noisette. Il n'avait qu'à pas être drôle. Il n'avait qu'à pas avoir un si beau sourire, être si gentil... Koji commençait à se répéter, il délirait complètement, fiévreux. Il était dans sa loge, debout. Il devait rejoindre le plateau, la pause était presque terminée. Il sortit, chancelant, se tenant au mur pour ne pas tomber. Il voyait flou, tremblait de plus en plus. Et dans sa tête il se répétait: « Que vais-je faire? Je ne pourrai plus le regarder en face. C'est de sa faute, il n'avait qu'à pas... ». Il s'écroula.
Le monde autour semblait ne plus exister, il était dans un état second, il entendait vaguement quelqu'un crier son nom, mais il ne pouvait dire qui l'appelait, ni même lui répondre. Il sentit à peine qu'on le soulevait. Il ouvrit les yeux comme il put, crut percevoir les traits inquiets de Yusuke, puis s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hoa

avatar

Féminin Messages : 41
Date d'inscription : 28/08/2010
Age : 25

En savoir plus
Pairings yaoi préférés: Hanchul - G-top
Dédicace:
Je suis fan de: Kim Heechul sa suprématie ♥

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Lun 31 Jan - 14:33

Je t'avouerais que j'ai toujours secrètement rêvé de lire une fic sur ces deux là ! Yamamoto Yusuke étant mon acteur préféré, tout écrit sur lui m'attire de toute façon (mais y'en a tellement PAS éè)
Bref, après avoir vu AND, Tumbling mais surtout Rinne No Ame, le Yama/koji c'est un truc que j'ai toujours attendu voir voulu écrire sans en avoir le courage. Donc déjà j'te félicite pour avoir comblé un de mes rêves *o*
Sinon ta fic en elle même ben je dirais juste que je veux la suite ! J'aime bien le fait des "flash-back" et du rapprochement avec les différents dramas tournés ensemble et du coup du rapprochement successif !

Mais que va donc lui faire Yamamoto pendant son sommeil \o/ ?
(par contre excuse moi pour le com pas à la hauter de la fic mais je suis malade T^T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kushakusha.forumactif.com
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Lun 31 Jan - 16:15

Merci pour ton commentaire, il me touche beaucoup, et c'est ce genre de com' qui me motive pour continuer d'écrire Smile Voici donc sans attendre le chapitre 4, bonne lecture à tout le monde!

Chapitre 4

Koji ouvrit lentement les yeux. Où était-il? Ce plafond ne lui disait rien, ce mur non plus. Il tourna alors lentement son visage de l'autre côté, sa tête encore tambourinée par un mal de crâne à lui faire exploser la cervelle s'il faisait tout mouvement trop brusque. Et pourtant, il ne put s'empêcher de sursauter, s'exclamant « itai! » en se tenant la tête des deux mains, comme s'il avait peur qu'elle tombe.

« Ne bouge pas, t'es encore sonné », lui murmura Yusuke.

Koji baissa instinctivement les yeux, sentant le feu lui monter aux joues. Argh, pourquoi rougissait-il si facilement? C'était un défaut qu'il tenait de sa mère, il lui en tiendrait deux mots plus tard. Pour le moment, il fallait qu'il se dépatouille de cette situation. Il ne se souvenait plus de grand chose, en tout cas, il ne savait pas comment il avait atterri ici. Comment faire? Avoir l'air naturel, et trouver le moyen de s'éclipser au plus vite. Pour cela, il lui fallait un plan d'attaque. Rien ne lui venait à l'esprit. Déserter le champ de bataille et fuir l'ennemi? C'était une option envisageable, mais était-il en état de l'appliquer? Il en était là de ses réflexions quand il sentit la main de Yusuke se poser sur son front. Par réflexe, il se retourna et se blottit sous la couverture que Yusuke avait posé sur lui.

« Je voulais vérifier si tu avais encore de la fièvre, j'allais pas te manger, dit Yusuke.
Me touche pas, répondit Koji. Laisse-moi tranquille.
Nande? Ça va pas? Tu as encore mal à la tête? Tu...
T'es pas ma mère! L'interrompit Seto. Si t'étais ma mère, je t'aurais engueulé, parce que j'ai tous tes défauts.
Ta fièvre n'a pas vraiment l'air d'avoir baissé, tu délires encore.
Encore? Demanda timidement Koji, inquiet.
Hai, t'as pas arrêté de murmurer des trucs bizarres pendant que tu dormais. Du genre « c'est pas ma faute, il brille », « arrête de sourire », ou, et là ça m'a franchement fait flipper, « j'aimerais être un écureuil pour dévorer ses yeux noisette ». Mais de qui tu causais?
Personne, répondit Koji rougissant de plus en plus, se cachant toujours sous la couette pour que Yusuke ne remarque rien. Ano... On est où?
Chez moi. Le médecin a dit que tu avais besoin de repos, ta prise de sang a donné des résultats assez effrayants. Il fallait quelqu'un pour te surveiller, pour être sûr que tu dormes et prennes tes médicaments. On reprendra le boulot seulement après.
Iie, pas la peine, je rentre chez moi. »

Koji retira brusquement la couette, se releva, tentant furtivement de passer à travers les lignes ennemies. Mais il voyait encore un peu flou, et Yusuke n'eut aucun mal à l'attraper et à le plaquer de force sur le lit, les deux jeunes hommes se retrouvant dans une position plus qu'embarrassante pour Koji, Yusuke le chevauchant et tenant ses deux poignets pour qu'il ne puisse pas bouger.

« Arrête, Koji, ou je vais m'énerver! Je savais bien que quelque chose clochait, j'ai pas arrêté de te demander si t'allais bien, et tu me répondais toujours oui! J'ai voulu te faire confiance, et je me suis dit que je devais sûrement m'inquiéter pour rien. Résultat, j'étais mort de trouille quand tu t'es effondré dans le couloir! T'étais blanc comme un cadavre, tu tremblais comme une feuille et tu réagissais même pas quand je te parlais! Je suis même pas sûr que t'étais conscient de ma présence. Et là, le médecin dit qu'au vu des résultats de ta prise de sang, la dégradation de ton état ne date pas d'hier! Tu m'as franchement pris pour un con! Je te croyais, je te faisais confiance, mais en fait t'en avais rien à foutre de ma gueule! Je suis rien pour toi ou quoi? Alors maintenant, que tu le veuilles ou non, tu vas rester dans ce foutu lit, prendre tes médocs et pioncer! »

Yusuke lâcha prise. Koji, qui avait détourné le regard, déjà suffisamment blessé par les mots de Yusuke, sentit quelque chose d'humide tomber sur sa joue. Yusuke pleurait. Koji avait fait pleurer l'homme qu'il aimait, il s'en voulait énormément. Il ne pensait pas que son attitude avait pu blesser Yusuke.

« Gomen », murmura simplement Koji, incapable de dire quoi que ce soit d'autre.

Yusuke se leva, sans un mot, et laissa Koji seul.

**

Koji repensa au froid qu'il avait ressenti quelques minutes auparavant, avant d'enfiler son pull. Non, ce froid-là n'avait rien à voir avec celui qu'il avait éprouvé à ce moment-là. C'était le froid laissé par la solitude, le froid que l'on ressent dans tout son être quand on a blessé quelqu'un de cher. Ce froid qui vous pénètre les os, vous pétrifie, vous empêche toute réaction, vous laissant incapable de pleurer, de vous lever pour réparer vos erreurs, et même simplement de réfléchir. Un froid qui bloque l'aiguille du temps, la maintenant sur le moment qui a fait naître ce froid. Non, Koji ne voulait plus jamais revivre cela.
Il se tourna vers son bel endormi. Ce dernier ne lui avait jamais dit ce qu'il avait ressenti à ce moment-là, ni la raison de ses larmes. C'était d'ailleurs la seule fois où Koji l'avait vu pleurer, mais au moins, après avoir ressenti ce froid, il avait compris la puissance de ses sentiments et l'impossibilité de les fuir.
Koji était heureux que Yusuke dorme aussi bien, car il sentait qu'il avait besoin, sans trop savoir pourquoi, de se remémorer leur histoire, de comprendre comment ils en étaient arrivés là, à cet amour si intense que Koji pouvait l'affirmer avec certitude: Yusuke était sa drogue, et il ne voulait surtout pas être désintoxiqué.

**


Yusuke se disait qu'il y était peut-être allé un peu fort. Mais sans pouvoir l'expliquer, il avait été blessé. Il aurait aimé être là pour Koji quand il en avait besoin. Il avait échoué en tant qu'ami, peut-être même n'étaient-ils pas amis, Koji le considérant comme un simple collègue. Non, impossible, Yusuke ne voulait pas admettre cette éventualité. Mais il ne pouvait empêcher les paroles du médecin de revenir à son esprit, « c'est peut-être un début de dépression, tout le monde m'a dit que vous étiez son plus proche ami, avez-vous remarqué quelque chose? Savez-vous si quelque chose dans sa vie ne va pas bien? ». Il avait été incapable de lui répondre. C'est pour cela qu'il venait de pleurer, pour ravaler sa colère et sa douleur, se disant que celle de Koji était peut-être plus grande. Et lui, que venait-il pourtant de faire? Lui balancer les pires horreurs à la tête. Mais ces mots-là, il n'avait pas eu le temps de les retenir.
Et pourtant, il n'arrivait pas à se résigner à s'excuser, ses pensées étant trop contradictoires, car il espérait en effet que son ami allait réfléchir suite à ce qui venait de se passer. Il espérait lui avoir fait mal, tout comme il avait eu mal. Il espérait lui avoir transmis sa douleur. Mais d'un autre côté, il voulait le prendre dans ses bras, le réconforter, lui dire que tout allait bien, qu'il serait maintenant là pour l'aider. A l'idée de serrer Koji contre lui, son cœur accéléra le rythme dans sa poitrine. Il tremblait, l'esprit de plus en plus confus.
Se doucher, se coucher. Demain, ses idées seraient plus claires, il pourrait aller mettre les choses au point avec Koji concernant les événements qui venaient de se passer. Il s'exécuta, et s'allongea sur le canapé de son salon. Il eut du mal à s'endormir, trop de questions fusant dans son esprit. Pourquoi ne pensait-il en ce moment qu'à Koji? Pourquoi son ventre lui faisait-il si mal? Pourquoi l'idée d'un Koji tombant dans la dépression lui fendait-il autant le cœur? Et ce cœur, que tentait-il de lui dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooru
Schriftsteller ♥
avatar

Féminin Messages : 1507
Date d'inscription : 29/01/2010
Localisation : ~
Age : 24

En savoir plus
Pairings yaoi préférés: JongKey, DooSeob, Alvin ♥
Dédicace:
Je suis fan de: J.

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Lun 31 Jan - 17:57

Citation :
Si t'étais ma mère, je t'aurais engueulé, parce que j'ai tous tes défauts.
Cette phrase m'a fait éclaté de rire x) Par contre, après, j'ai plutôt eu envie de pleurer... J'adore ce chapitre, j'adore l'histoire d'amour que tu as faite, j'adore tes deux personnages ♥ Et je suis pas très éloquente mais retiens juste que j'aime beaucoup cette fiction ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sempiternam.skyrock.com
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Lun 31 Jan - 18:26

merci beaucoup! à vrai dire, j'ai déjà écrit la suite, mais je vais vous faire attendre demain^^ niark niark, I'm a big sadist, mais vous ne le regretterez pas! Smile (sourire dépravé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Mar 1 Fév - 9:33

Voici donc le chapitre 5, j'espère qu'il va vous plaire, bonne lecture!

Chapitre 5

Le lendemain matin, Yusuke se rendit dans la chambre, pour voir si Koji allait mieux. Celui-ci était assis sur le lit, adossé au mur, fixant un point invisible perdu dans le lointain. Yusuke avait bien répété son speech, mais maintenant qu'il se trouvait devant Koji, tout semblait s'être évaporé. Il ne dit rien, sortit quelques instants, puis revint avec un plateau déjeuner. Il le déposa sur le lit, à côté de Koji. Ce dernier regarda timidement et furtivement Yusuke avant de baisser les yeux vers le plateau. Yusuke lui avait préparé ses plats préférés, mais comment les connaissait-il? Yusuke toucha rapidement son front, avant de retirer sa main, soulagé de constater que la fièvre de Koji avait baissé. Il lui tendit ses médicaments et un verre d'eau, Koji n'opposant aucune résistance. Il avait décidé que le meilleur moyen de se faire pardonner était de rester sage et d'obéir à Yusuke. Ce dernier avait lui-même décidé au dernier moment de reporter leur conversation, et de se faire pardonner en s'occupant au mieux de Koji.
Plusieurs jours passèrent ainsi, les deux jeunes hommes n'approfondissant aucun dialogue, Yusuke venant juste apporter les repas au lit à Koji, lui disant quand il pouvait aller se doucher, et le laissant se reposer le reste du temps. Et plus les jours passaient, plus Koji était amoureux. Il découvrait une nouvelle face de Yusuke qu'il aimait particulièrement, lui montrant un homme attentionné, doux, bon cuisinier. Même les expressions sur son visage, trahissant l'anxiété et le besoin de se faire pardonner semblaient le faire briller d'une autre aura, ses yeux sombres paraissant encore plus expressifs. Koji observait donc en silence et en toute discrétion l'objet de son amour, se disant qu'une fois sa convalescence terminée, il devrait y renoncer, alors autant en profiter tant qu'il le pouvait.

Après une dizaine de jours, Koji était en état de rentrer, même s'ils ne terminaient le tournage que dans quelques jours. Il était seul dans la chambre, rassemblant les quelques affaires qui avaient été ramenées de chez lui pour sa convalescence, quand la boule à l'estomac lui reprit, son cœur tambourinant également de douleur. Et il ne put retenir ses larmes, d'abord silencieuses, puis il se recroquevilla sur lui-même afin d'étouffer ses sanglots. C'était bientôt la fin, et il ne pensait pas qu'il aurait aussi mal. Il sentit soudain des bras l'enlacer, et une légère décharge parcourut tout son corps.

« Daijobu? Lui demanda Yusuke, la voix tremblante.
Hai, répondit Koji entre deux sanglots.
Pas la peine de mentir. Si tu as besoin, je suis là pour te réconforter. »

Koji eut un nouveau sanglot. S'il savait. S'il savait que c'était lui la cause de cette douleur, et s'il en connaissait la raison, il ne lui proposerait sûrement pas de le réconforter. Yusuke approcha son visage de l'oreille gauche de Koji, lui murmurant « tu sais, si tu as besoin de parler, tu peux tout me dire ». Koji réfléchit à toute vitesse. Devait-il lui dire? De toute façon, il allait le perdre, alors, autant que Yusuke sache pourquoi.

« Tu promets que tu ne me jugeras pas? Demanda timidement Koji.
Hai.
Tu me promets qu'on se quittera sans que tu me blesses?
Hai.
Tu veux vraiment savoir?
Hai. Koji, je commence à avoir peur, dis-moi ce qu'il se passe.
Aishiteru », murmura Koji, la voix brisée par la peur et la douleur.

Il attendait une réaction de la part de Yusuke, se préparant mentalement à entendre son rejet, à sentir son étreinte se défaire.
Au contraire, Yusuke renforça son étreinte, comme s'il avait peur que Koji disparaisse s'il le lâchait. Il demanda à Koji de répéter, d'une voix tremblante. Timidement, Koji s'exécuta. Il sentit alors Yusuke le lâcher pour le tourner vers lui, et se laissa faire. Il gardait les yeux rivés au sol, le visage cramoisi, n'osant regarder l'expression qui devait se dessiner sur le visage de Yusuke. Il sentit alors une main lui caresser la joue, et lui relever doucement le visage.

« Regarde-moi », murmura Yusuke.

Koji leva timidement ses yeux embués de larmes, et vit alors le visage souriant du grand brun qu'il aimait tant. Celui-ci se pencha vers lui, et déposa un tendre et léger baiser sur les lèvres de Koji, humides de larmes, puis il s'approcha de son oreille, afin d'y murmurer un doux « ore mo ». Il recommença à caresser la joue de Koji de sa main droite, et passa sa main gauche dans ses cheveux. Il redéposa un léger baiser sur les lèvres de Koji, avant de lui mordiller tendrement la lèvre inférieure, lui faisant comprendre qu'il souhaitait plus que ce simple contact. Koji entrouvrit donc sa bouche, permettant à Yusuke d'y passer sa langue pour la première fois. Quand leurs deux langues entrèrent en contact, les deux hommes sentirent une puissante décharge leur traverser tout le corps. Ils commencèrent par se caresser doucement la langue, puis partirent un peu plus intensément à la découverte de la bouche de l'autre, commençant à haleter légèrement. La bouche de Koji avait un goût fruité et celle de Yusuke un goût plus mentholé, qui contrastait avec la douceur de ses lèvres, et créant ainsi un explosion de saveurs. Leur salive se mêlait, leurs cœurs battaient la chamade, le monde autour commençait à vaciller. Koji s'agrippa fermement au dos de Yusuke, qui accentua son étreinte. Leurs langues se faisaient plus pressantes, leurs bouches semblant ne plus pouvoir se quitter, à tel point qu'ils reprenaient à peine leur souffle. La douceur fit vite place à la passion, et tandis qu'il se serraient fermement l'un contre l'autre, tous deux purent sentir le désir de l'autre, leurs jeans commençant à se faire oppressants.
Ils arrêtèrent leur baiser quelques instants, se regardant fiévreusement, haletant tous deux, bouillonnant de désir. Dès que leurs regards se croisèrent, ils se comprirent: chacun voulait le corps de l'autre. Yusuke passa donc ses deux mains sous le tee-shirt de Koji, afin de l'enlever. Il lui caressa le torse de la main droite, et de le dos de la main gauche. Quand il entra en contact avec sa colonne vertébrale, des frissons plus intenses parcoururent Koji, qui émit un puissant gémissement. Son visage devint encore plus cramoisi, et Yusuke lui murmura à l'oreille « j'aime ta voix quand tu gémis », avant de la mordiller tendrement. Koji, qui était jusque là timide dans ses gestes, prit de l'assurance, et retira le tee-shirt de son amant. Ils étreignirent leurs torses bouillants, se caressant le dos et s'embrassant avec fougue. Leurs membres respectifs étaient de plus en plus oppressés et ne rêvaient que d'une chose: se rencontrer.
Yusuke prit l'initiative, retirant le bouton du jean de Koji, faisant descendre rapidement la braguette avant d'appuyer ses deux mains sur les hanches de son amant, afin de faire glisser son pantalon et son caleçon d'une traite, avant de faire remonter ses mains en passant par l'intérieur de ses cuisses, faisant gémir Koji doucement, puis plus violemment quand il caressa son sexe. Ses mains continuèrent leur route jusqu'au torse de Koji, avant que la gauche ne se love dans son dos et la droite dans ses cheveux, afin que les deux amants échangent un nouveau baiser passionné. Continuant de s'embrasser, Koji descendit ses mains jusqu'au jean de Yusuke, le faisant lentement descendre en même temps que son boxer. Il caressa l'érection de son amant, qui étouffa un gémissement dans leur baiser, et Koji agrippa les fesses de Yusuke, afin que leurs sexes entrent en contact.
Leurs corps étaient de plus en plus chauds, leurs érections de plus en plus conséquentes. Ils se dirigèrent tant bien que mal vers le lit, Yusuke y déposant Koji. Le regard empli de désir, il fixa Yusuke, et lui dit sensuellement: « fais-moi l'amour ». Yusuke lui sourit tendrement. C'était pour chacun la première fois avec un homme, mais tous deux connaissaient la marche à suivre, et Koji se détendit le plus possible, tandis que Yusuke entrait un premier doigt dans son intimité. Koji se raidit un instant, l'intrusion étant plus douloureuse qu'il ne l'aurait cru.

« Daijobu? Demanda Yusuke, inquiet. J'arrête?
Iie, continue. Je te veux en moi. »

Yusuke reprit donc là où il s'était arrêté, continuant ses caresses sur le sexe de Koji de son autre main, afin d'atténuer la douleur. Puis il entra un second doigt, embrassant son amant, qui gémit légèrement. Quand Koji se fut habitué, il entra enfin un troisième doigt et reprit un mouvement de va-et-viens tout en caressant Koji un peu partout, ce dernier mêlant gémissements et petits cris de douleur. Quand il n'entendit plus que des gémissements, Yusuke demanda à Koji si c'était bon. Celui-ci lui répondit par un signe de tête affirmatif, et Yusuke le pénétra. Koji mit un peu de temps à s'habituer à cette présence étrangère, puis Yusuke commença de lents mouvements de va-et-viens. Koji se mit à ressentir un plaisir intense: Yusuke lui faisait l'amour, il était en lui, il le sentait aller et venir, et il aimait ça. Yusuke aimait lui aussi ce qu'il éprouvait, et qu'il n'avait jamais ressenti avec une fille. Il sentait Koji sous lui, il entendait ses gémissements, il le possédait rien que pour lui, lui faisant l'amour comme s'ils étaient tous deux vierges.

« Motto... Hayaku... » gémit Koji, qui n'en pouvait plus.

Yusuke accéléra ses coups de rein, et tous deux gémirent de plus en plus, bouillants, le cœur battant à tout rompre, haletants, à bout. Puis Yusuke vint, se répandant en Koji, qui, en sentant son amant atteindre l'orgasme en lui, vint à son tour.
Ils étaient tous deux épuisés, mais comblés, un sentiment de plénitude emplissant leur cœur et leur corps. Koji vint se lover contre Yusuke, posant sa tête contre son cœur. Ce dernier enlaça Koji, et sans un mot, encore sous le coup des diverses émotions et sensations qui venaient de les traverser, ils s'endormirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Jeu 3 Fév - 18:07

Voici le 6e et avant-dernier chapitre de "a love story", bonne lecture!

Chapitre 6

Koji sentit quelques frissons lui traverser le corps en repensant à leur première fois. Ce jour-là, il avait été pris d'une ardeur qu'il ne se connaissait pas, et il rougit légèrement. Depuis, tout cela était devenu naturel, et avec le temps, il avait découvert que derrière ses grands sourires, son partenaire cachait beaucoup de perversité. Mais lui non plus n'était pas mieux. Pourquoi se le cacher? Il aimait que Yusuke le prenne, le caresse, l'embrasse avec fougue, il aimait sentir sa langue sur son corps, et … argh! Pourquoi Yusuke dormait-il tranquillement? Il aurait eu bien besoin de lui à ce moment, la chaleur commençant à monter en lui. Mais il ne voulait pas troubler le paisible sommeil de son amant. Il l'aimait trop pour le réveiller afin d'assouvir ses pulsions. Oui, il l'aimait, malgré quelques ombres au tableau, comme chez tous les couples, et autour d'un sujet en particulier.

**

Cela faisait déjà plusieurs mois que Yusuke et Koji vivaient leur liaison secrète. Ils étaient dépendants l'un de l'autre, et la moindre occasion était bonne pour assouvir leurs désirs: dans une loge entre deux émissions télé, dans la salle de shooting une fois tout le staff parti, au sauna, sous la douche, sur le plan de travail de la cuisine, et j'en passe.
Ils se retrouvèrent à nouveau sur la même affiche, celle du drama Tumbling. Ils y avaient tous deux les premiers rôles, et ils pouvaient surtout se voir plus souvent. Koji se découvrit un côté jaloux sur le tournage, ne voyant pas d'un très bon œil l'amour que le le personnage de Yusuke, Azuma Wataru, éprouvait pour Mari-chan, ni les regards niais qu'il devait faire quand il la voyait. Qu'est-ce qu'elle avait de bien, cette pimbêche? De long cheveux pas beaux, un regard vitreux, des mains trop fines.

« Tu es jaloux, murmura d'un ton fier Yusuke à l'oreille de Koji, tandis qu'ils étaient assis dans la loge de ce dernier.
Même pas vrai, lui rétorqua Koji.
Oh, mon petit chou à la crème, je t'ai vexé?
M'appelle pas comme ça, je suis pas une pâtisserie.
Mais c'est mignon un chou à la crème, et surtout, c'est affreusement bon... susurra Yusuke d'un air coquin.
Arrête, on dirait que t'es prêt à me sauter dessus pour me manger, c'est flippant.
C'est qui déjà qui voulait être un écureuil pour dévorer mes yeux noisette?
J'avais de la fièvre, j'étais pas dans mon état normal!
Désolé. Mais je sais comment me faire pardonner. »

Yusuke prit alors Koji dans ses bras, et glissa sa main droite sous son tee-shirt, et la déplaça le long de sa colonne vertébrale, Koji retenant difficilement un gémissement.

« Tu triches, se plaignit Koji.
Parce qu'il y a des règles? »

Ils resserrèrent leur étreinte, et Yusuke embrassa le cou de Koji, remontant par petits baisers jusqu'à ses lèvres si douces et sucrées, qu'il lécha, mordilla, puis embrassa fiévreusement. Leurs langues jouaient ensemble, se caressaient avec envie, quand quelqu'un frappa à la porte. Les amants se séparèrent brusquement, se mettant dans une position plus normale, avant que Yusuke aille voir qui toquait. C'était un membre du staff, qui venait leur dire qu'ils reprenaient un peu plus tôt que prévu, et qu'il ne leur restait donc que cinq minutes de pause. Yusuke le remercia, et retourna près de Koji, qu'il trouva au bord des larmes.

« Qu'est-ce qu'il se passe? Lui demanda Yusuke.
Ano... c'est que ça me fait mal.
De quoi?
De t'aimer comme ça, et de devoir le cacher à tout le monde. J'ai l'impression d'être quelqu'un de misérable qui fait quelque chose de pas bien, alors que tu es la meilleure chose qui me soit arrivée.
Désolé, Koji, je...
Je sais, tu n'es pas prêt, » conclut Koji, se levant et laissant Yusuke seul dans la pièce.


Le tournage de Tumbling venait de se terminer sur la scène du championnat du Kanto. Les acteurs avaient tous leur étrange costume rose et blanc, et commença une série de discours, afin de remercier tout le monde. Puis vint le tour de Koji, qui lui aussi remercia tout le monde, et particulièrement Yusuke, qui était pour lui un important « tomodachi », butant quelque peu sur le mot. Yusuke devina à quel point Koji pouvait avoir mal en le prononçant, et il ne put retenir quelques larmes, que les autres mirent sur le compte de l'émotion de ce moment.

**

Quelques mois avaient passé depuis, et ils n'en avaient jamais reparlé. Ils se cachaient toujours, et cela blessait toujours autant Koji. Mais il n'osait pas à en parler à son amant, par crainte que celui-ci prenne peur et mette de la distance entre eux. Il profita donc du sommeil profond de Yusuke pour verser quelques larmes en silence. Cela réveilla malgré tout l'endormi, qui vint serrer Koji dans ses bras.

« Daijobu? Lui demanda Yusuke.
Hai, c'est juste un peu de nostalgie.
Comment ça?
Je me remémorais notre histoire, même si elle est loin d'être finie, ne?
Bien sûr, je n'ai pas l'intention de te laisser partir de si tôt, répondit Yusuke en embrassant tendrement la nuque de Koji.
Ano... j'allais oublier, bon anniversaire, chéri.
Bon anniversaire, mon petit chou à la crème. »

Koji se retourna, et allongea délicatement Yusuke sur le lit. Il lui caressa délicatement le torse, puis le mordilla depuis le bas du ventre jusqu'aux lèvres, en s'arrêtant plus longuement sur ses tétons. Yusuke émit plusieurs petits gémissements, et Koji qui avait eu du mal à se calmer tout à l'heure sentit très vite la chaleur l'enivrer. Il retira lui-même son pull, et s'allongea sur le corps de son partenaire, qui commençait déjà à avoir chaud, la preuve s'en faisant sentir quand leurs sexes se rencontrèrent. Il embrassa Yusuke avec passion, comme s'ils ne s'étaient pas embrassés depuis des mois, et comme s'ils s'embrassaient pour la toute dernière fois. Ils reprenaient à peine leur souffle entre deux baisers langoureux, et de nombreux gémissements mourraient étouffés dans le bouche de l'autre, tandis que Koji ondulait doucement du bassin sur le corps de Yusuke.
Ce dernier caressa la colonne vertébrale de Koji tout en oscillant du bassin, et son amant émit un long râle de plaisir, Yusuke en profitant pour inverser leur position. Il aimait être sur Koji, le sentir à sa merci, plein de désir.

« Fais-moi l'amour », lui dit Koji.

Il se remémora alors leur première fois, et retrouva la même envie ardente qu'il y a deux ans dans le regard de Koji. Il commença donc à le préparer tout en léchant son sexe, puis le pénétra. Il attendit que Koji s'habitue à sa présence, puis commença de lents mouvements des hanches. Son amant suivit son rythme, puis accéléra, lui faisant comprendre qu'il voulait que Yusuke donne des coups plus puissants. Yusuke ne se fit pas prier, ne pouvant plus retenir son envie d'être toujours plus profondément dans le corps de Koji. Les gémissements de son amant accentuaient son ardeur et faisaient encore monter la chaleur au creux de ses reins. Koji vint en premier, dans un râle puissant, sans retenue, excitant un peu plus son amant, qui vint peu après lui. A bout de souffle, ils s'allongèrent l'un contre l'autre.

« Restons là un moment, dit Yusuke. Histoire d'être en forme quand nous sortirons. »

C'est vrai, Koji se souvint que Yusuke lui avait parlé d'une surprise pour fêter leurs deux ans de couple. Même s'ils sortaient d'abord manger entre « amis », Koji avait hâte, se demandant ce que son amant avait bien pu préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Ven 4 Fév - 12:58

Et voici le tout dernier chapitre de cette histoire. Bonne lecture!

Chapitre 7 - fin

« Tu t'en souviens? Demanda Yusuke, un immense sourire sur les lèvres.
Hai, bien sûr! Comment j'aurais pu oublier? C'est là que tu m'as invité à manger pour que l'on fasse connaissance au début du tournage de Atashinchi no danshi.
J'avais peur que tu aies oublié.
Comment j'aurais pu? Je crois que c'est l'un des pires jours de ma vie.
Nani?!
C'est que j'étais super stressé et j'avais l'impression d'être un tout petit cafard insignifiant à côté de toi », dit timidement Koji en rougissant.

Et tous deux se mirent à rire. Koji était heureux que Yusuke l'ait emmené là afin de fêter leurs deux ans ensemble, ce restaurant ayant été leur premier lieu de sortie en tant que collègues, mais aussi en tant qu'amis. Ils mangèrent toute une série de mets délicieux, et Yusuke avait même réservé un gâteau, avec simplement deux petites bougies, et chacun en souffla une. Puis Yusuke se leva, lui disant que ce n'était que le début. Koji ne comprenait pas vraiment ce dont il retournait, mais suivit tout de même son petit ami. Quand ils sortirent du restaurant, il lui prit tendrement la main, ce qui surprit Koji: c'était la première fois que Yusuke faisait ce genre de chose en public, mettant habituellement le plus grand soin à mettre un peu d'espace entre eux deux. Yusuke lui sourit malicieusement, mais Koji était tellement heureux du geste de son bien-aimé, qu'il ne remarqua pas cette lueur d'espièglerie dans les yeux de Yusuke.
Ils arrivèrent devant une jolie maison qui ne disait rien à Koji. Il n'y avait aucun nom sur la boîte à lettres. Yusuke ouvrit le petit portail, et avança jusqu'à la porte d'entrée. Il lâcha la main de Koji, afin de fouiller dans ses poches. Il en sortit une clé, et ouvrit la porte. Le couple entra, se déchaussa dans l'entrée, et avança dans le couloir. Koji remarqua tout de suite que quelque chose clochait: la maison était entièrement vide.

« Alors? Lui demanda Yusuke, se tournant vers lui d'un air victorieux.
Alors quoi? Demanda Koji, complètement perdu.
Elle te plaît?
Hai, demo... ano... je ne comprends pas où tu veux en venir.
Elle est à peu près à égale distance entre nos deux agences, et dans un coin tranquille. Et si tu le veux, elle est à nous dès aujourd'hui.
Nani?! Comment ça?
Eh bien, je t'aime et j'aimerais avancer d'un pas dans notre relation: veux-tu vivre avec moi? »

Koji fondit en larmes. Il n'en revenait pas, ses oreilles avaient-elles rêvé? Il hocha frénétiquement la tête, afin d'être sûr que Yusuke ne change pas d'avis. Entre deux torrents de larmes, il réussit à prendre la parole.

« Demo, dooshite?
J'avais l'impression que ma peur nous éloignait, ce que je ne voulais absolument pas. Et plus le temps passe, plus je veux partager ton quotidien, pas seulement se voir chez l'un ou chez l'autre, mais chez nous, un chez nous totalement nouveau, qui marquerait un nouveau point dans notre histoire.
Alors, tu t'en fiches maintenant que les gens sachent qu'on est plus qu'amis?
Au contraire, je veux désormais que le monde entier le sache! Je t'aime, c'est le plus beau des sentiments qui soient, je n'ai pas à en avoir honte, bien au contraire, je dois en être fier. »

Et sur ces mots, il prit Koji dans ses bras, puis l'embrassa, tout en glissant un double de la clé dans sa poche.

Le couple vivait maintenant ensemble depuis un an. L'opinion publique était toujours partagée: dégoût, incompréhension, tristesse, joie, soutien, etc. Mais peu leur importait. Ils étaient heureux, c'était l'essentiel.
En se levant, Koji y repensa: trois ans aujourd'hui, et il y a un an, il se remémorait leur histoire, ce qu'il fit à nouveau aujourd'hui. C'était devenu comme un rituel: regarder le temps passer dans l'océan tumultueux de son esprit, les vagues apaisées par la nostalgie. Il en avait besoin, cela renforçait son bonheur de savoir comment il y était parvenu. Yusuke se réveilla, lui murmura: « joyeux anniversaire ».

Ainsi s'achève notre histoire, mais pas la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayaa
내게 아픈 말은...
avatar

Féminin Messages : 1901
Date d'inscription : 16/02/2010
Localisation : Y-imagination ♥
Age : 23

En savoir plus
Pairings yaoi préférés: As long as there's U-KISS.
Dédicace:
Je suis fan de: Pretty Baby DongHo.

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Mar 22 Fév - 16:51

Je voulais lire le chapitre 1 depuis un moment mais comme j'avais pas eu le temps, je l'avais mise dans mon fichier "fictions à lire", et maintenant, y a carrément la fin, comme ça j'aurais pas à attendre ♥
Comme Tooru, je trouve ça super bien qu'on rentre directement dans l'action, et la fin de ce premier chapitre, avec toutes les interrogations, j'adore! Je trouve que c'est une bonne idée d'avoir écrit suite à ça =)
J'adore l'évolution progressive de leurs sentiments l'un envers l'autre, c'est adorable! J'ai remarqué beaucoup de phrases très bien tournées dans ce chapitre 2, mais j'étais tellement prise dans l'histoire que je n'ai pas pris la peine de les relever ><
C'est tout simplement adorable, la façon qu'ils ont de se foncer dedans à chaque rencontre! Ca donne un petit côté maladroit, comme si c'était leur premier amour.. C'est trop mignon ~ Et inutile de parler de tout ce que le narrateur énumère sur Yusuke, les choses qui font que Koji est tombé amoureux de lui.. Je suis fan, c'est vraiment émouvant.
En fait, j'ai trop eu envie de pleurer quand ils se "disputent", le pire, c'est qu'ils souffrent tous les deux. Ta façon de décrire ça rend les choses encore plus émouvantes.
Oh, la déclaration est bien ma scène préférée je crois, c'est plein de tendresse et de sentiments, avec tes mots ont ressent tout l'amour qu'ils se portent mutuellement, c'est vraiment scotchant. Et le lemooon *O* Bon, je n'ajouterais rien d'autre hein, je crois que c'est suffisamment explicite x)
Citation :
J'ai l'impression d'être quelqu'un de misérable qui fait quelque chose de pas bien, alors que tu es la meilleure chose qui me soit arrivée.
Oh, cette phrase m'a presque faite pleurée, c'est incroyable. Je le répète, mais y a un truc fou dans ta façon d'écriture. Ca suinte les sentiments, on a aucun mal à se mettre dans la peau de tes personnages, et c'est vraiment très agréable.
Et mon Dieu, la fin est magnifique ♥ Ca fait du bien des histoires qui terminent bien, ça me remonte un peu le moral tiens!
Je crois bien que c'est la première fois que je lis une fiction si rapidement, j'ai vraiment pas vu le temps passer!
C'est agréable, facile à lire, et je ne me suis pas ennuyée un seul instant! J'espère en lire d'autres rapidement =)
Merci d'avoir partagé avec nous ~

_________________
어깨가 축 늘어져 있는 너
한숨만 땅 꺼지게 쉬는 너
답답한 가슴만 탕탕 치는 너
두손 모아 하늘에게 기도 하는 너
일거라고 모습이 나는 상상이 가
우리 다 잊자 지우자 나쁜 기억들을 다
(I'm sorry) 너가 어떨지 알아
미안하단 말 밖에 할 수 없는 나

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Meteorion.skyblog.com
maddidine

avatar

Féminin Messages : 65
Date d'inscription : 01/01/2011
Localisation : in a wonderful world: my dreams
Age : 26

En savoir plus
Pairings yaoi préférés:
Dédicace:
Je suis fan de:

MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   Mar 22 Fév - 17:15

Merci pour ton commentaire Mayaa, et comme à chaque fois qu'on me complimente, je suis hyper émue^^, ce que tu me dis me fait très plaisir et c'est ce genre de commentaire qui me motive pour continuer à écrire Smile d'ailleurs d'ici quelques jours je posterai une nouvelle fic, dès que la personne grâce à qui elle a vu le jour l'aura lue, je la mettrai Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Yaoï fic] A love story (7 chapitres - terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Y-imagination :: Autre célébrités-